dimanche 14 août 2011

Baume fluide protecteur et réparateur

Riposo

Dans ma quête de simplicité et de minimalisme absolu, je vous livre ici une version simplissime et allégée du baume à tout faire. L'idée m'a été inspirée en lisant la recette de gel huileux au céralan sur le blog de Venezia. Le stock  des ingrédients à ma disposition, lui aussi des plus  minimaliste, m'a d'autant plus incitée à réfléchir à une formule très dépouillée.

Les baumes sont un régal pour les peaux desséchées mais je les trouve un peu gras à appliquer en soin cosmétique, même lorsque je recherche un effet réparateur.  J'en ai beaucoup réalisé à une époque, tant j'aime le concept et la facilité d'élaboration. Mais ma peau ne les apprécie malheureusement qu'à dose très homéopathique. Et ce surtout lorsque les températures sont caniculaires comme c'est le cas ici en ce moment. 

Je trouve  du coup les huiles végétales beaucoup mieux adaptées dans ce cas là, en particulier parce que mieux absorbées par la peau. Mais comme je suis un petit peu compliquée (j'essaie de m'améliorer, hein, mais c'est pas encotre gagné), il se trouve que là c'est moi - et non ma peau - qui ne raffole pas le côté fluide des huiles.

Et pourtant une solution simple et efficace est d'utiliser une excellente huile d'olive, à choisir de préférence d'une belle couleur dorée et la moins odorante possible, agrémentée de quelques gouttes d'huile(s) essentielle(s). Les huiles d'olive romaines, toscanes ou encore certaines huiles de la province de Brindisi dans les Pouilles se prêtent particulièrement à un usage cosmétique. On peut également choisir une huile de grade cosmétique qui aura été désodorisée. 

Quelque soit votre choix, optez pour du bio. Ne lésinez jamais sur la qualité de ce que vous mettez sur votre peau - comme dans votre assiette d'ailleurs. L'huile d'olive a en outre l'avantage de convenir aussi bien aux peaux sèches que grasses. Contrairement aux idées reçues, elle est très bien absorbée par la peau. Il suffit d'en mettre très peu sur ses doigts et de se masser longuement.

Avec le soleil, la mer, le vent... la peau est un peu plus malmenée pendant les vacances, je souhaitais donc un "onguent" qui soit à la fois protecteur et réparateur, tout ça en n'étant ni trop gras ni trop fluide. D'où l'idée d'une texture à l'aspect et à la tenue d'une gelée.  Mais tout ça sans adjonction d'eau, de gommes ou autres gels d'aloé. 

Une formule et une élaboration aussi simples que possible, voici pour le cahier de devoirs de ces vacances.

Et bien mission a été accomplie avec l'aide de quelques ingrédients bien choisis :huile d'olive (home-made bien sûr), huile d'argan (un fond de bouteille de chez Terre d'Oc), beurre de nilotica (un fond de pot de chez Zinette) et cire d'abeille jaune en pastilles (de chez Velan). A ma disposition encore, une cuillère magique offerte par MLK, un bol en pirex et un petit verre doseur indiquant juste des ml. La balance de précision s'est perdue quelque part entre Paris et Rome.

La cire d'abeille, merveilleusement odorante, me convainc que l'ajout d'HE n'est pas indispensable.

Pour les multiples vertus de la cire d'abeille, je vous renvoie sur mon précédent article ici.

Le résultat ?

Une huile-crème à la texture quasi gélifiée, d'une jolie couleur jaune-or qui glisse sur la peau, la protège et la répare tout en lui donnant un aspect satiné. Pas d'effet "graillon" ni d'odeur de friture !

Les cheveux secs et/ou crêpus devraient également l'apprécier.

Et celles qui connaissent mes goûts en matière de texture cosmétique vont sans doute bondir à la lecture de ce qui suit, mais j'ai été à ce point emballée par ce baume fluide que je n'ai pas résisté à la tentation de le tester sur le visage. Et non seulement je l'ai testé mais je l'ai adopté. Si, si vous avez bien lu : j'applique sur mon visage un soin 100% gras ! pas une goutte d'eau, rien que du gras ! et j'adoore ! Il est en outre parfait en démaquillant à appliquer au doigt avant de rincer à l'eau ou avec une eau additionnée d'un peu d'hydrolat. Un régal pour la peau. 

Bref, un baume à emporter partout avec soi ! N'ayant rien de mieux sous la main, je l'ai conservé dans un pot-flacon en verre ambré, mais l'idéal serait peut-être un tube. Muji en propose de très pratiques, même si un peu chers. Ils ont en tout cas l'avantage de bien se nettoyer et de supporter l'alcool, ce qui permet de les réutiliser plusieurs fois. 

On choisira la quantité de cire en fonction du résultat souhaité - plus ou moins fluide - mais également de la température ambiante. Plus il fait chaud, plus votre baume aura tendance à se liquéfier. Alors, un petit truc pour un effet "kiss cool" garanti après la moiteur de la plage. Conservez le baume au frigo et sortez le au dernier moment. Prélevez au moyen d'une spatule un grain de riz : il va fondre au simple contact de la peau, vous apportant fraîcheur et soulagement immédiat. Parfait également après la douloureuse séance épilation.

Pour un effet plus cicatrisant ou apaisant, il est possible d'incorporer du macérat de calendula ou de camomille (les deux c'est encore mieux, mais je n'avais rien sous la main) à concurrence de 10% environ (en lieu et place des huiles d'olive et d'argan). Si vous souhaitez y intégrer des extraits CO2, augmentez le % de cire car ils ont tendance à liquéfier un peu les baumes.

Le parfum miellé de la cire est parfait en l'état mais on peut y mélanger quelques essences exotiques telles la vanille, le benjoin ou encore l'absolue de fève tonka. L'HE d'ylang-ylang introduite à petite dose apporte un petit côté sensuel très "sea, sex and sun" parfait en cette saison et que j'ai adopté. A vous de choisir !

Quand simplicité rime avec sensualité, c'est tout l'art du minimalisme à l'italienne. 

 Bises voluptueuses d'une Parisienne presque zen mais pas encore nonnifiée !


20 commentaires:

  1. Ma chère Lolitarose,

    Quelle belle vie farniente au soleil! Retape toi bien ma belle… 

    Je t'imagine bien concoctant ta gelée à main levée près d'un olivier, sans même un crayon pour noter…

    hum, meme pas une minuscule piste pour les %?
    ça serait dans ces eaux là? huile d'olive 82%, nilotica 2%, argan 5%, cire 8%… 

    plein de bises

    RépondreSupprimer
  2. Recette vraiment minimaliste et trèèèèèèès secrète. A moins que cela ne soit un nouveau jeu et que chaque lecteur doivent donner des %?
    Alors pour moi ce sera :
    Olive 80 %
    Nilotica 5 %
    Argan 10 %
    Cire 5 %
    Finalement, tu as encore besoin de repos... Bises!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai mesuré "à la louche" avec un verre doseur et une cuillère à café, donc ça va être dur de parler en %, sauf à refaire le produit une fois de retour à Rome et avec ma balance de précision ! Je n'avais pas pensé à un jeu, mais Loulou tu me donnes une idée : la lectrice qui se rapprochera le plus des bonnes proportions ( en ml) remportera le 1er prix du concours de Simplicité.
    Ah ! Vous me redonnez la pêche , les filles !

    RépondreSupprimer
  4. Lolitarose, faut-il aussi déterminer le volume final? Difficile de dire le volume final que tu as fait car la photo de ton beau flacon ne permet pas vraiment d'évaluer la contenance. Qui a parlé de simplicité???
    Alors voici ma copie :
    Olive 1 verre doseur (50 ml en partant de principe que ton verre doseur est petit)
    Nilotica 1 cuillère à café (5ml)
    Argan 1 fond de bouteille disont 2 cuillère à cafés (10ml)
    Cire 1 cuillère à café (5 ml)
    Finalement, avec la simplicité pas tout à fait volontaire, mes proportions ont changées...
    Le bonheur tient à peu de choses... Bises.

    RépondreSupprimer
  5. D'où l'art de compliquer la simplicité !

    La seule chose qui m'importe c'est de te relire et, de plus, avec une formule sans une goutte d'eau !

    Une grosse bise à Lolita-San ...

    RépondreSupprimer
  6. Lolitarose, je suis très contente de lire que même sans balance tu n'as pu résister à l'envie de faire une recette qui m'a l'air drôlement bien.

    Oui, je suis du même avis que toi au sujet de l'huile d'olive ; la peau de mon visage mixte l'adore ainsi que la peau sèche de mon corps.

    Moi aussi je veux jouer à trouver ta recette :

    80 ml. d'huile d'olive
    20 ml. d'huile d'argan
    une cuillère à café de beurre Nilotica
    une cuillère à café de cire d'abeille

    Moi aussi je t'embrasse et prends bien soin de toi.

    RépondreSupprimer
  7. Non je ne complexifie pas la simplicité, je vous assure que tout est très simple !
    J'ai réalisé 50 ml de baume a l'aide d'un verre doseur qui va de 5 a 20 ml. Seul le nilotica a été "mesuré" a la cuiller.

    Oui Colchique je n'ai pas pu résister, d'autant que je n'avais plus rien a me mettre sur la peau !

    Réponse début septembre depuis Rome si on m'a installé internet a la maison d'ici là

    RépondreSupprimer
  8. Alors, je revoie ma copie... encore une fois mais avec le volume final cette fois-ci ^-^
    Donc pour 50 ml :
    Cire 5 ml
    Argan 10 ml
    Olive 30 ml
    Nilotica 1 bonne cuillère à café
    Et voilà, fini, terminé, je ne touche plus à cette recette!!!

    RépondreSupprimer
  9. Lolitarose, comme Loulou, moi aussi je revois ma copie :

    30 ml. d'huile d'olive
    7 ml. d'huile d'argan
    2 cuillères à café de beurre Nilotica
    3 ml. de cire d'abeille

    J'espère que tu vas très vite avoir Internet.

    RépondreSupprimer
  10. Moi j'aime bien quelques gouttes d'huiles ou de baume fin sur le visage le soir. La peau n'a pas la même souplesse avec une émulsion je trouve.

    La tienne est très agréable à lire et je suis curieuse que tu nous montres le flacon d'huile d'olive que tu préfères en cosmétique. Est-ce celui que tu nous a offert?

    Les huiles d'olives sont très différentes selon les crus, les terroirs et j'aime beaucoup les tester aussi.

    Je viens aussi de mettre le nez sur l'ylang que tu nous as offert et qui semble ne s'être pas perdu dans les cartons. Il est superbe, quasiment un ylang première.

    Bravo Lolitarose pour ces bases rafraichissantes et apaisantes!

    RépondreSupprimer
  11. Ben alors, nous sommes en octobre et tjs pas de réponse??? Je voulais la recette, moi!

    RépondreSupprimer
  12. Ouh, la la ! c'est vrai Loulou, j'avais complètement oublié. Il faut que je retrouve le calepin sur lequel j'ai noté les proportions et promis je reviens noter la recette. Et puis la refaire aussi car je l'avais beaucoup appréciée.

    RépondreSupprimer
  13. Merci Lolitarose, je vais patienter... ^-^

    RépondreSupprimer
  14. Me revoici Loulou et cette fois avec la formule. Tout est mesuré en ml
    - 5 ml (petitement dosé) cire
    -25 ml olive
    -25 ml argan
    a froid 1 cc nilotica
    voili voilou, c'est simple comme chou mais un vrai trésor pour la peau !

    RépondreSupprimer
  15. Zut, j'avais écrit tout un commentaire et il s'est effacé !

    Bref, je m'étonnais de ne pas encore avoir commenté ce super article... Tout ce que j'aime - comme tu dois le savoir maintenant ;o) Cire d'abeille, des huiles de choix...

    Et puis de mon côté ça fait longtemps que je tente de vaincre les idées reçues concernant l'utilisation de baume pour le visage. ;) Je suis persuadée qu'avec des ingrédients adaptés et bien dosés, un baume pour le visage peut convenir même aux peaux mixtes (comme c'est mon cas). :)

    Merci en tout cas pour ce bel article et cette très chouette recette.

    RépondreSupprimer
  16. Je n'aurais sans doute pas partagé ton point de vue à mes débuts de cosméteuse, tant mes baumes étaient toujours gras. Mais là, je reconnais que malgré sa grande simplicité, ce baume est un de mes produits chouchous et je l'ai même mis sur le visage en plein été (le soir, quand même) alors qu'il faisait plus de 30° !
    Je viens tout juste d'en refaire un petit stock en modifiant la composition des huiles et le résultat est toujours aussi bluffant ! je suis convaincue que la qualité de la cire d'abeille est importante et qu'elles ne donnent pas toutes le même résultat.
    Vive la cire d'abeille donc !

    RépondreSupprimer
  17. Oui je partage entièrement ton point de vue concernant la qualité de la cire d'abeille. J'utilise une cire très fine, en feuille, qui fond très rapidement, et je suis convaincue qu'elle joue un rôle primordial dans le résultat final.
    Oui, vive la cire d'abeille ! ;)

    RépondreSupprimer
  18. Merci Lolitarose!
    Ici, le froid arrive à grand pas, ce sera donc un baume pour le froid.

    RépondreSupprimer
  19. Loulou, tu peux jouer sur les huiles pour les adapter à tes besoins et augmenter légèrement la phase beurre sans pour autant obtenir un baume solide, donc en conservant le plaisir cosmétique donné par la fluidité.
    Ici c'est plus froid, mais on mange encore en terrasse au soleil à midi, malgré quelques violents orages qui semblaient pourtant sonner le glas de cet été qui n'en finit pas de durer.

    RépondreSupprimer
  20. Chère Lolitarose,
    Je me promène dans les archives de ton blog, et relis avec plaisir les articles concernant les produits "minimalistes", dont je suis moi-même adepte... J'avais déjà commenté cet article mais je profite de ma relecture pour te faire un petit coucou. :o) Je ne tambouille plus depuis des mois (manque de temps surtout, manque de motivation aussi...) sauf pour faire mon démaquillant/crème de nuit et mon baume capillaire. Mais relire ton blog me donne sérieusement envie de m'y remettre !
    Bref, j'espère que tu vas bien et que ta vie est dolce !
    J'ai hâte de te relire en tout cas !
    Belle fin de week end, Nilou

    RépondreSupprimer