samedi 23 avril 2011

Savon Simply Blu

Simply Blu


Vous vous souvenez de mon savon qui ne voulait pas être bleu, le BluNoBlu ? Vous vous souvenez ma promesse de revenir avec un vrai savon bleu ?
Et bien ça y est, je l'ai eu mon BLEU. Non mais, foi de Lolitarose, il ne sera pas dit que Dame soude aura toujours le dessus !

J'ai donc rempilé pour une nouvelle séance savonnerie, en assurant mes arrières cette fois et en introduisant le pigment bleu, à la trace directement dans la pâte à savon. Et là, évidemment ça marche comme sur des roulettes !

N'ayant pas envie de me lancer dans une cuisine trop élaborée, j'ai choisi le must du must de la simplicité.

Comme j'ai lu ici ou là que de nombreuses savonnières appréciaient la méthode de Isy - d'une grande simplicité, que d'autres, telles ma MLK, alliaient  la méthode Isy   à la méthode Kaféé - ultra simple encore, et bien j'ai donc copié-copité mes copinautes. Et parce que ça n'était pas encore assez simple pour moi, j'ai apporté ma Loli'touch, pour donner la méthode Simplyloli que voici, que voilou !


méthode Isy + méthode Kaféé = méthode MLK
méthode MLK + Loli'touch = méthode Simplyloli

Mais commençons par la formule

Formule

400 g HV coco (vegetaline)
100 g HV Soja
70 g de soude calculée pour un surgras de  20%

Liquide de dissolution de la soude
160 ml eau + lait de soja très frais

A la trace pigment bleu outremer dilué dans un peu d'huile

Pour le parfum, j'ai choisi une synergie fleurie un peu capiteuse : 
absolue de frangipanier
HE géranium asperum
HE bois de rose
HE clou de girofle






Avant de vous présenter la méthode Simplyloli, petit rappel sur la célébrissime méthode Isy.

La méthode Isy donc, c'est tout simplement un savon 100 % huile de coco que l'on surgraisse à 20% pour limiter le côté trop détergent de l'huile de coco utilisée en solo.  On peut choisir de surgraisser en jouant sur la quantité de soude (choisir surgras 20% dans le calculateur) ou bien rajouter 20% d'une autre huile végétale à la trace.

On saponifie à froid, et on obtient un beau savon blanc et crémeux d'une extrême douceur.

Quant à la méthode Kafée, elle consiste à partir d'une formule de savon classique, c'est à dire comportant de 50 à 60% de gras durs (palme, coco), à fondre ces gras directement avec la soude diluée, par la seule action de la chaleur dégagée par la soude. Une fois les gras durs fondus on rajoute les huiles fines et on termine son savon normalement. 

L'avantage de cette méthode c'est qu'on s'épargne le temps d'attente pour fondre toutes les huiles et attendre encore qu'huiles et lessive de soude aient atteint une température idéale de 38-40°, ce qui peut prendre un certain temps.

MLK a eu l'idée de combiner les deux méthodes : fonte de l'huile de coco directement dans la soude et ajout d'une huile à la trace pour obtenir un surgras de 20%.

Comme votre Lolitarose est atteinte du syndrôme de la flemmingite aigüe ces temps-ci, j'en ai rajouté une mini couche pour que ce soit encore plus simple.

Allez, je vous la donne la Simplyloli method !

Prenez votre récipient, mettez y votre huile de coco coupée en petits cubes (la vegetaline est un peu plus ferme que la coco indienne)et directement l'huile de soja (ou celles de votre choix)à laquelle vous avez rajouté de la vitamine E pour la protéger de l'oxydation à la surchauffe.

Diluez votre mélange eau/lait de soja avec les billes de soude et versez aussitôt sur les huiles. Mélangez avec une spatule. Laissez fondre un peu. Mélangez à nouveau. 

Dans la mesure où la recette "presque tout coco" comporte une quantité très importante (80%) de gras durs, la fonte se fait plus difficilement.

Lorsque la coco est bien fondue, mais pas encore totalement, passez au mixer et mixez jusqu'à obtenir une pâte bien lisse.

En fait dans cette méthode rapide, la saponification démarre immédiatement. 

les zigouigouis
Lorsque la pâte est bien lisse, introduire en "one pot" le pigment bleu outre-mer dilué dans un peu d'huile et dessinez des zigouigouis au moyen d'une baguette chinoise. 

Versez en moule. C'est fini.

Ayant eu une très grosse crise de flemmingite, j'ai versé dans un moule à cake en silicone que j'ai filmé et laissé reposer 24 heures, même si le savon a durci au bout de quelques heures.  



J'ai ensuite découpé des tranches et fait un peu de chirurgie, car le moule en silicone s'est quelque peu distendu sous l'effet de la chaleur et les tranches ne sont en fait pas très belles. je reviendrai à mon moule en bois japonais la prochaine fois. 

Avec les chûtes, j'ai pu réaliser une jolie boule marbrée de bleue, très pratique et agréable à l'usage.

Et maintenant, le verdict !

Comme le crient haut et fort toutes les adeptes de la méthode Isy, le résultat est un savon bien dur qui donne une mousse dense et très abondante, extrêmement crémeuse. C'est véritablement un savon très doux pour la peau.
Donc, sur un plan cosmétique, c'est une vraie belle réussite.

Côté méthode, difficile de faire plus simple, sinon en se limitant à l'huile de coco sans colorant ni parfum !

Un bémol à mon enthousiasme ?

Peut-être...

Tout d'abord, il est clair que la température a dû monter très haut et qu'une phase de gel s'est produite, heureusement sur l'ensemble du savon. Du coup c'est un peu moins joli lorsqu'on fait un marbrage.

Ensuite, le savon durcit tellement vite que si le moule n'est pas totalement rigide, le savon craquelle en surface du fait de la dilatation du moule. Là encore, c'est pas terrible.

Enfin, j'ai comme l'impression que les gras ont laissé une odeur au savon. Une odeur différente du parfum habituel de savon. Est-ce dû à la forte proportion de coco ? Je ne saurais le dire. Heureusement la synergie parfumée masque cette légère odeur.

Mon avis, donc. Excellente méthode pour des savons de qualité (doux, moussants et crémeux), mais mieux vaut privilégier des couleurs unies et couler en moules pas trop souples. Idéal pour des savons au style très roots.

En vérité, je recommence demain, alors vive la Simplyloli méthode ! Et un grand merci à mes inspiratrices Isy, Kafée et MLK.

Une tranche de bleu ?

19 commentaires:

  1. Très intéressant, je ne connaissais pas ces méthodes. En tous cas ta flemmingite aigüe a donné de très beaux résultats : ces savons sont magnifiques et j'en adore le marbrage !
    Cela voudrait dire que l'on pourrait toujours savonner ainsi ? Aller plus vite est le seul gain ? N'y-a-t-il pas de revers à la médaille autres que les réserves que tu as faites ?
    (HS : as-tu reçu le mail du début du mois où je te remerciais ?)

    RépondreSupprimer
  2. Jouer à l'alchimiste en se salissant pour créer des savons lavant ça m'a toujours amusée, mais j'avoue ne jamais avoir poussé le cap de le faire, si ce n'est quand j'étais gamine avec des kits tout faits.
    Bravo pour la réalisation qui est des plus réussies.

    RépondreSupprimer
  3. Lolitarose, magnifique résultat et excellentes explications comme à ton habitude ! Bravo !

    Le bleu et le marbrage obtenus me plaisent énormément.

    Il faudra que j'essaie cette technique de la dilution de soude versée sur la végétaline coupée en dés, sans la faire fondre au préalable et qui t'a permis d'avoir un bleu aussi beau.

    Très intéressant également ton avis sur un savon coco surgraissé à 20 %.

    RépondreSupprimer
  4. Kat, il est clair que le principal avantage est la simplicité et la rapidité de réalisation. Mais un autre défaut si on l'utilise avec du 100% coco c'est qu'on n'obtient pas une trace fine, donc difficile de couler dans de beaux moules . Les savons sont bien durs, mais la phase de gel modifie les couleurs et du coup le mar. rage est moins beau sur le côté de la tranche. Mais je vais faire une nouvelle tentative en modifiant un peu les proportions pour voir ce que ça donne.
    Kat je n'ai reçu aucun Mel, mais je crois que ma messagerie a des problèmes.

    Heyoka, ravie de ta visite ici, j'ai pris tellement de plaisir (et de fous rires) en découvrant ton site . Tu as raison, on commence par tout salir pour pouvoir prendre plaisir a nettoyer ensuite !

    Colchique, merci beaucoup, c'est loin de me satisfaire, mais c'était une première tentative avec la méthode, mais je vais récidiver et essayer de m'améliorer . Pour le coco surgraissé à 20%, tout le monde en parlait mais je reconnais que c'est bluffant tant on obtient une mousse hyper crémeuse. Bon je ne vais pas renoncer pour autant aux savons traditionnels.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ta réponse édifiante !

    RépondreSupprimer
  6. En moules indivuduels je n'ai pas eu de phase de gel encore pourtant j'ai fait pas mal de séries à la Isy...
    Ton savon est très joli et doit sentir bien bon !

    RépondreSupprimer
  7. You are welcome m'y dear Kat !

    Nansou, je pense que c'est forte chauffe et grosse quantité qui favorisent le gel, en effet. As tu réussi à obtenir une trace fine avec 100% coco ? Et à mouler dans des moules très travaillés ?

    RépondreSupprimer
  8. Avec la méthode traditionnelle , j'arrive sans peine à obtenir une trace fine et très lisse avec un 100% HV Coco
    Maintenant ces méthodes m'interpellent un peu et je les testerai bien ....
    Merci pour toutes tes explications et ton savon Bleu magnifique
    Bisous de¨Pâques

    RépondreSupprimer
  9. Oui j'ai fait des camées 100% coco on voit très bien les détails :

    http://sassenach.canalblog.com/archives/2010/11/23/19680323.html#comments

    RépondreSupprimer
  10. Mystic, après avoir fait une deuxième tentative avec de la coco a température ambiante, je confirme qu'on obtient sans difficulté une trace fine et donc on peut mouler dans des moules très fins (tes jolis camées Nansou) ; en revanche je confirme aussi la phase de gel dans les grands moules, type café de savon

    Nansou, la prochaine fois je fais une série dans des moules individuels comme toi; tu sais que je suis tombée sur une jolie boutique qui vendait des petits savons camées et en les voyant j'ai immédiatement pensé à toi.

    RépondreSupprimer
  11. Je suis certaine que Loulou aimerait ce savon bleu!

    Ta phase de gel est peut-être due aussi au lait non? Et les moules en acrylglas favorisent aussi le gel dans mes expériences.

    Toi qui a eu du mal avec les savons au sel, tu devrais tenter le 100% coco au gros sel blanc surgraissé à 20%.
    Et en moules individuels, ça devrait te plaire. On obtient des savons bien blancs, bien denses et qui vieillissent super bien!

    Ils sont chics ces bleus lolitarose!

    RépondreSupprimer
  12. Heureusement que je reviens me pâmer devant ton bleu, car mon commentaire a disparu
    Heureuse de constater que ces expérimentations métisses et pluriels autour du coco, te conviennent
    On obtient des traces fines, mais on en parlera de visu et là, tout de suite, je dirais que ton bleu est magnifique et chic
    Pour répondre à Kat aussi, cette méthode a aussi l'avantage de bien comprendre le comportement des diverses huiles mises en surgras et les teintes et couleurs sont mieux sauvegardées

    RépondreSupprimer
  13. quel magnifique marbrage ! ca me fait penser aux ceramiques hollandaises...

    RépondreSupprimer
  14. @Luciefer, merci beaucoup !

    @Michele, j'ai recommencé sans lait et dans un moule en bois et à nouveau j'ai eu droit à la phase de gel. Je ne déteste pas sur un savon uni, mais quand on veut faire des effets de couleur et contraste, c'est moins réussi. Mais je retiens l'idée d'un savon au sel, c'est l'occasion de réessayer.

    @ mlk, je confirme on obtient sans difficulté une trace fine, c'est juste que j'avais utilisé de la vege sortant du frigo donc plus dure a fondre. J'en ai un nouveau qui cure.

    @Florence, merci tu me flattes !

    RépondreSupprimer
  15. Vive le bleu, ils sont très beaux ces savons et le marbrage m'enchante.
    pour le parfum, est-ce l'absolue de frangipanier de fresholi si odorante?


    j'en ai fait pas mal des "coco methode isy" (que je n'ai pas publiés… je vais essayer de m'y mettre!) car j'adore le rendu, mais meme avec du sel, je n'ai pas eu de problème pour mouler et démouler, il faut dire que j'ai utilisé des moules individuels et coulé à la trace fine.

    bravo pour cette lolicréation

    RépondreSupprimer
  16. Superbe ce savon ! J'adore tes zigouigouis bleus :) De mon expérience, quand la trace est accélérée (par exemple avec certaines fragrances), on a toujours une grosse phase de gel y compris dans des moules individuels.
    D'ailleurs, je remarque que tu as utilisé de l'HE de clous de girofle. Or, j'ai lu dans le livre de Leanne Chevallier que cette HE accélérait la trace. Peut-être que ce n'est pas la méthode qui est en cause dans l'accélération de la trace mais cette huile...
    En tous cas, le résultat est très lumineux !

    RépondreSupprimer
  17. Je l'ai déballé pour pouvoir le sentir et le parfum est très ressemblant d'un autre de tes savons mais lequel?

    J'aime le côté fruité de cette odeur. Penses-tu que c'est dû à l'absolue?
    Je n'en ai jamais mis dans un savon mais ce n'est pas sans rappeler le parfum de ceux d'Irène qui en met aussi dans ses savons.

    Ne sois pas déçue Lolitarose, ton savon est très joli et surtout bien dur comme j'aime!

    RépondreSupprimer
  18. @ venezia, j'ai acheté l'absolue chez macosmeto, je ne connais pas celle de fresholi. Je pense en effet qu'on peut mouler sans difficulté ; il faut juste que j'apprenne à maitriser la phase de gel.

    @mari-morgane, merci ! je n'avais jamais constaté de phase de gel due à l'HE de girofle et d'ailleurs dans mon dernier-né (non encore posté), il n'y en a pas mais j'ai encore gel, je pense qu'il ne me faut pas "fermer" le moule car ça augmente encore la chaleur. Mais comme la méthode me plait bien, je vais réessayer encore. On verra bien qui aura le dernier mot face à ces savons !

    @Michèle, je ne sais plus si j'ai déjà utilisé l'absolue de frangipanier dans un précédent savon ; en revanche, j'avais fait un test de crème au P3R qui en contenait et le parfum est très proche. Les absolues tiennent particulièrement bien dans les savons, mais le coût me limite assez sauf pour l'absolue de benjoin que je prends chez AZ spécialement pour les savons et dont le prix est très raisonnable.
    Merci Michèle, mais je n'ai pas fini d'expérimenter avec cette méthode qui m'inspire tant !

    RépondreSupprimer