samedi 26 février 2011

Savon "Luna Piena sur le Mont Basiliano"

vous en reprendrez bien une tranche

Avez vous jamais remarqué comme les nuits de pleine lune sont belles et fascinantes lorsqu'on les regarde depuis un coin de campagne vierge de toute la pollution visuelle des grandes métropoles ?

Le disque argenté irradie le ciel dès le coucher du soleil. En été, si vous vous trouvez tout au sud de l'Est ou tout à l'est de Sud - bref, si comme moi vous avez le bonheur de passer vos vacances quelque part au coeur de l'incontaminée vallée d'Itria nichée au coeur du talon de la botte transalpine - alors vous pourrez vivre ce moment magique dès la fin de l'après-midi, quand le soleil couchant colore le ciel  de pourpre et que le disque lunaire déjà se dessine.

C'est cet instant unique qui m'a inspiré ce savon, réalisé dans mon petit atelier de savonnière dans ma campagne des Pouilles, pendant mon séjour de l'été dernier.

Ce sont également les parfums du jardin qui m'ont inspirée. 

sieste sous le figuier
En aôut, c'est une avalanche de fiches mûres et odorantes qui m'assaille, lorsqu'en plein "cagnard", je m'en vais faire une sieste sous le vieux figuier.  

J'ai donc pour une fois dérogé à mon habitude de ne parfumer mes savons qu'aux huiles essentielles et c'est grâce à une fragrance - présentée comme naturelle - que j'ai parfumé ce savon.

Pour la couleur, racine de rhubarbe (merci mlk) et quelques graines d'urucum (VOY), macérées dans de l'huile d'olive (olives de mon jardin également).

Pour les inclusions lunaires, j'ai choisi un autre parfum, symbole des jardins méditerranéens : le basilic


Le nom de "Mont Basiliano" est ainsi un double hommage, à l'arômate bien sûr, mais également aux moines basiliens, dont la légende dit qu'ils sont les fondateurs de la petite cité des Pouilles où votre lolitarose aime à se ressourcer. 


Avant d'aller plus avant, un petit rappel de quelques précautions d'usage.

Pour celles qui sont déjà des savonnières expérimentées, mais dont l'expérience aurait tendance à endormir leur étincelle de prudence,

Pour celles qui débutent et sont trop concentrées sur la technique au point d'en oublier quelques règles élémentaires, et enfin

Pour celles qui voudraient bien mais n'osent point encore,

voici quelques règles élémentaires mais incontournables que toutes celles qui pratiquent la savonnerie maison se doivent de respecter.

Un savon est composé d'un mélange d'huiles et de lessive de soude. Ce qui signifie, vous l'aurez toutes compris, que dans la liste des ingrédients que vous allez devoir manipuler, il y a la soude caustique, qui comme son nom l'indique on ne peut plus clairement EST CAUSTIQUE.

En conséquence, avant de vous lancer :

-protégez votre plan de travail (toile cirée, bâche plastique, papier journal...)
-protégez vous pendant toute la durée de l'opération, du versement des billes de soude lors de leur pesée jusqu'au nettoyage des ustensiles et enfin au démoulage, le lendemain. On se protège les yeux avec des lunettes spéciales, les mains avec des gants de caoutchouc, et on évite de savonner en tongs et bras et jambes nues.

Je vous renvoie à mon tout premier savon dont j'avais relaté la réalisation sur mon blog numéro 1 - article malheureusement inaccessible aujourd'hui -  pour approfondir la question et allez ! parce que je suis bonne fille, je vous autorise même à vous moquer !

Je  profite d'ailleurs de ce post pour commencer à importer certains articles de mon ancien blog. Ainsi, celles qui ont des difficultés à y accéder pourront retrouver ma "vieille" prose sur ces pages.

Les deux posts seront donc publiés concommitament.


Maintenant que vous avez ri tout votre saoul, retroussons nous les manches et passons aux travaux pratiques.


Tout d'abord, la formule de la pâte colorée.

le macéra
Ingrédients

-45% macéra de rhubarbe + urucum (léger) sur olive
-25% HV coco indien
-10% HV palme bio
-10% gras de boeuf
-5% beurre de karité 
-5% HV ricin

La soude a été calculée pour un surgras de 5%


Pour les débutantes ou futures débutantes, il est impératif de calculer la quantité de soude nécessaire à la saponification pour chaque recette, car les huiles utilisées et surtout leurs proportions varient de recette en recette et influencent le poids de soude à calculer. C'est la raison pour laquelle je ne donne jamais la quantité. 


Vous avez un excellent calculateur chez The sage. Ou, pour celles qui ont la chance de posséder un iPhone - je pense que la même chose doit exister pour les tablettes iPAD - vous pouvez télécharger l'application SOAP qui vous permet également de faire vos calculs rapidement, sans nécessité de brancher votre ordinateur et de vous connecter à Internet (Merci Irène pour le tuyau !).
Le logiciel vous fournira également la quantité de liquide de dissolution nécessaire.
  
Pour cette recette j'ai utilisé de l'eau déminéralisée et choisi la quantité moyenne.

Une fois, la soude versée dans l'eau (JAMAIS L'INVERSE) et bien mélangée à l'aide d'une baguette chinoise, j'ai introduit une demi cuillère à café de pigment violet pour renforcer la couleur.

Après avoir fondu les huiles et beurres et ramené les deux phases (eau + gras) à environ 40°, j'ai versé la lessive de soude dans les beurres (JAMAIS L'INVERSE).

A la trace légère, j'ai ajouté

-4% HV soja
-1,5 % macérat de figue de barbarie sur tournesol

soit au final, un surgras total de 10,5%

-parfum senteur figue + quelques gouttes d'HE de Petit Grain Bigaradier (Purissime)pour retirer un peu le parfum trop sucré de la fragrance.

Dès l'introduction du parfum, la pâte a figé très vite.

J'ai alors déposé un "boudin" de savon blanc au basilic dans le fond du moule en bois japonais, Café de savon, puis versé la pâte assez épaisse et enfin posé sur la surface des petites boules de savon blanc.

le savon prêt à sécher

Le moule n'a pas été refermé (débordait), mais je l'ai enfermé dans le four pendant environ 20 heures avant de démouler et de tailler en tranches.


Formule des savons blancs au basilic

-30% macéra basilic sur olive
-25% palme
-20% coco
-10% chanvre
-10% karité
-5% ricin

Soude(italienne en paillettes) pour un surgras de 5%

Liquide de dissolution : infusion de menthe et basilic (du jardin) + un peu d'eau de concombre

A la trace 4% soja
HE basilic

savon Basiliano
Coulé dans des pots à yaourts "à la truelle" (la faute à une chaleur suffocante dans l'atelier et à un karité un peu oxydé).

L'idée d'origine était d'obtenir un savon vert sans ajout de colorant mais au final il est d'un blanc crème.

J'en ai fait de petites tranches rondes sur lesquelles j'ai tamponné le nom. 

Et avec les chûtes, j'ai réalisé de petites boules et des boudins.

Finalement, j'ai obtenu deux savons fort agréables pour le prix d'un. Tous deux offrent une mousse onctueuse et très crémeuse. Tout particulièrement le Basiliano en raison de la proportion élevée de beurre de karité. C'est finalement comme ça que je préfère les savons : crème de savon quand on l'utilise sous la douche.

Quant au Luna Piena sur le Mont Basiliano, le parfum de figue domine et nous rappelle chaque matin que l'été n'est plus très loin.

Luna piena...




25 commentaires:

  1. Je l'ai, je l'ai celui là ! La petite pie ne l'a pas pris, contrairement à celui au basilic !

    Il est beau, poétique, il sent bon et
    je l'aime !

    Curieusement, le dessus est d'un très beau rose sur les côtés (?). Mais c'est très joli.

    Si tu le désires je peux t'envoyer une photo.

    Merci Lolita-San, si délicate.

    RépondreSupprimer
  2. Il est beau ton savon du jardin sous la pleine lune.Pour moi aussi rien n'égale une belle nuit de pleine lune berçée par les bruits de ma campagne.j'ai toujours cette pensée que c'est juste le summum du luxe...

    RépondreSupprimer
  3. Je l'adore sans même l'avoir essayé
    Pour moi, comme je te l'ai dit c'est un ovni
    Il a vraiment ce côté lunaire et extraterrestre malgré sa couleur très flashy
    Je m'en vais point le goûter et par goût
    Pierrot de la lune, je suis et je reste
    et comment voyager avec les poches troués, j'adore
    Même pas senti, je sais qu'il va être mon compagnon de rêveries
    C'est l'un de mes préférés et je suis certaine que tu ne savais ce qu'il allait provoquer
    C'est comme cela et d'autres que j'aime savonner et apprécier vos créations les copines d'ici ou d'ailleurs

    RépondreSupprimer
  4. @Irène, oui dès le contact avec l'air la surface supérieure a pris une teinte particulière, mais malheureusement l'intérieur des tranches n'a pas suivi. Je dis malheureusement car j'aimais bien ce rose un peu désuet.

    @ZsaZsa, voilà tu as trouvé les mots juste : le summum du luxe, c'est exactement ce que représentent pour moi ces escapades à la campagne, quand seuls les bruits de la nature troublent le silence.

    @mlk, je n'imaginais pas en effet que ce savon provoquerait telle émotion chez toi. Il faut donc que je me laisse à nouveau ensorceler par la magie de la lune pour créer un nouveau savon lunaire, rien que pour toi.

    RépondreSupprimer
  5. Il est très romantique celui-ci, j'aime sa couleur à défaut de pouvoir le sentir.

    RépondreSupprimer
  6. Cath, C'est la pleine lune qui te le fait trouver romantique ? comme le clair de lune à Maubeuge...

    RépondreSupprimer
  7. Lolitarose, j'adore quand tu savonnes car les résultats sont toujours magnifiques.

    Quel régal la lecture de ton message qui m'a transporté dans ton beau coin d'Italie.

    Super le lit pour faire la sieste sous le figuier l'été !

    RépondreSupprimer
  8. Merci Colchique, me retrouver dans ce petit coin au milieu des oliviers et des figuiers me déclenche toujours des envies de savonnerie. Sans doute parceque c'est ici que j'ai débuté. Et puis la nature est tellement inspirante... Je pourrais faire un savon par jour !

    RépondreSupprimer
  9. Je n'en reviens pas qu'il existe une application I Phone pour le savon!
    C'est incroyable l'addiction poussée à ce point de sophistication!

    En tous cas, geek ou pas, c'est un fort joli savon Lolitarose qui n'a pas encore servi par ici.
    Merci!

    RépondreSupprimer
  10. Mais oui Michèle on n'arrête pas le progrès ! c'est notre Fée Irène qui me l'a indiquée, et crois moi ça m'est bien pratique lorsque je savonne dans ma campagne profonde, car je suis obligée de prendre la voiture jusqu'au village et son unique bar à connexion wifi pour accéder à Internet. Là, plus besoin, je rentre mes données dans le petit logiciel, et hop ça me donne la quantité d'eau et de soude en fonction du surgraissage. pas belle la vie ?

    Michèle, j'espère que tu vas vite te remettre sur pieds ! Un bon grog, un baume venezien et de la propolis et on te retrouve jeudi en pleine forme ;) Bises et plein de bonnes énergies !

    RépondreSupprimer
  11. Ton savon est vraiment magnifique, quel bel hommage à la pleine lune... en plus il a une couleur rose rouge qui fait honneur aux loups garous, vampires et autres créatures de la pleine lune.
    Tu vois, je ne sais pas écrire de beaux poèmes comme MLK pour honorer ton splendide savon
    Bisous

    RépondreSupprimer
  12. Je n'avais pas pensé aux vampires et loups garous, je suis toujours très contemplative face à ce magnifique disque ; mais j'aime que ce savon aiguise l'imagination. A quand un tableau de la pleine lune ?

    RépondreSupprimer
  13. Ma chère Lolitarose,

    Il est magnifique ce savon, et j'adore ces inclusions, je ne pense pas du tout à la lune en le regardant car son ciel serait rouge… mais plutôt à un précieux objet de laque art déco

    RépondreSupprimer
  14. Merci Venezia , finalement c'est un savon poème car chacun y voit quelque chose de différent et personnel.

    RépondreSupprimer
  15. je viens de découvrir -avec grand plaisir- que tu es citée élogieusement dans le Elle de la semaine dernière dans un article consacré aux crèmes home made (je m'étais fait piquer mon Elle dans ma boite aux lettres, et je viens de le lire chez le coiffeur il doit encore être en kiosque), en bonne compagnie ave Potions et je crois Parfum.

    bravo ma belle

    RépondreSupprimer
  16. Merci Princesse ! j'ai en effet découvert moi aussi l'article vendredi dernier en recevant le ELLE (qu'on ne m'a pas piqué) et j'ai été très étonnée mais flattée de me voir citée en compagnie de Potions et Parfum.

    Bises

    RépondreSupprimer
  17. Itou, en allant chez mon tonton et ma tata de x printemps, eh! oui, il l'abonne d'office, tu es citée très élogieusement dans le elle
    Je suis fière pour toi et de toi
    Ya plus ka être chez quelle santé , les abonnés aux magazines Biô, ma Lolita
    bravi et bravo bella cosméteuse pointue

    RépondreSupprimer
  18. OUH LA LA ! arrête ! arrête ! je sens déjà que j'ai les chevilles qui enflent et la tête qui grossit. Docteur MLK, z'auriez pas un 'tit bôm pour tout ça ? ^_^

    RépondreSupprimer
  19. ENFIN tu nous dévoiles tes secrets ! J'avoue que ce savon m'intriguait énormément ! MErci encore !

    RépondreSupprimer
  20. Bien rentrée avec toute la petite famille au complet ?
    J'espère que tu regarderas la lune avec un nouveau regard maintenant, même dans ta salle de bains ;)
    Bises

    RépondreSupprimer
  21. Je vais surtout user la lune avec très grand plaisir !

    Je ne savais pas pour ta citation dans Elle, mais c'est amplement mérité !!!

    RépondreSupprimer
  22. Merci Nansou, c'était une toute petite citation aux côtés de Potions et de Parfum.

    RépondreSupprimer
  23. Magnifique savon ! Tu t'en es drôlement bien sortie malgré le mauvais tour que t'a joué la fragrance !

    RépondreSupprimer
  24. Merci ! l'avantage quand on utilise un gros moule c'est qu'on s'en sort toujours, au besoin à la truelle ;) c'est plus dur quand on a prévu de jolis moules individuels avec plein de détails.

    RépondreSupprimer
  25. ce savon est magnifique...
    et ta recette a l'air vraiment bien, il faut vraiment que je teste l'huile d'arachide, le blanc de boeuf et le karité dans les savons!

    RépondreSupprimer